François 1er, 



Henri II,

et Diane de Poitiers...

 


... ont vraisemblablement passé de longues soirées devant la cheminée monumentale.



HISTORIQUE

Le Domaine du Château des Couldraies faisait anciennement partie du fief du Château de Chenonceau, dont il est éloigné seulement de deux kilomètres. Achevé de construire en 1515, il servait de relais de chasse et de galanterie aux rois François 1er et Henri II de France, ainsi qu'à la célèbre Diane de Poitiers. Le père et le fils s'y sont ainsi succédés, et selon la légende, ont rendu hommage à la même Favorite Royale.

Par la suite, le Domaine passa régulièrement de main fortunée en main fortunée, sans jamais qu'une famille ne se l'approprie longtemps. D'ailleurs, la devise du Château des Couldraies, inscrite (sans doute au XVIIIème) en latin sur la cheminée peinte du grand salon, et reprise comme emblème des vins du Domaine :

"ORNAMENTATUM HEREDITATIS LABOR",

signifie littéralement que "le travail est l'ornement de l'héritage". Cette devise sonne bien comme celle d'un roturier, dont la -relative- fortune était le fruit de son labeur.

Le Château des Couldraies est inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.

Il fait l'objet d'un entretien et de rénovations partielles en conformité parfaite avec la législation particulière à ce type de propriété.

 


ARCHITECTURE

Le style général est purement Renaissance Française, avec de grandes fenêtres laissant largement passer la lumière dans toutes les pièces. Les murs en pierre blanche et tendre de Bourré (carrière locale) soutiennent une imposante toiture en ardoise du Val de Loire.

Divers ouvrages viennent agrémenter le plan rectangulaire du pavillon original, et son complément du XVII ème : tourelles ronde et carrée, annexe jouant sur l'effet de pignons tourangeaux.

Une dépendance immédiate du XVIII ème, en forme de longère tuilée typique de la région vient compléter l'ensemble, faisant face à la grange séculaire.

Naturellement, l'apparence des bâtiments a varié dans le temps, comme l'atteste cette collection de cartes postales.


Détails architecturaux


 



ENVIRONNEMENT

Le Château commande une propriété d'environ  25 hectares, dont 10 plantées en vignes et 15 en Parc, bois et prairies. Tout autour, on ne voit que vignes et arbres. Au loin, les coteaux de la Vallée du Cher, le bois de Chenonceau, le Château de Chissay et le donjon de Montrichard.

Le Parc révèle ses essences rares : cèdres du Liban et argenté, tilleul tri-centenaire, marronniers roses..., autour du bassin à carpes romantique et surveillé par le Colombier classé.

Le Bois privé de sept hectares est une réserve de chasse. Le gibier, sédentaire ou de passage, y est tranquille, pour le bonheur des promenades.

 
 

   Mentions légales  |   A propos  |